download the map in pdf by clicking on the picture

1

transformation - Stella

Portes Saint-François

Centdegrés Suisse

Symbole utilisé par de nombreuses nations ou unions, ainsi que dans la religion, l’étoile est une figure géométrique représentant l’astre dont elle porte le nom. Symbole de la lumière, l’étoile brille dans la nuit, elle éclaire, dirige, rayonne et rassure. L’étoile rassemble, elle fédère, elle illustre un signe d’appartenance, et pourtant elle démarque aussi…, dans le sport par exemple, l’étoile signifie la victoire. L’étoile c’est aussi la chance, un porte-bonheur, un signe de bienveillance.

 

Forme complexe, l’étoile se dessine pourtant facilement, il s’agit d’une répétition de triangles autour d’un cercle…Pour Lausanne Lumières 2018, Centdegrés Suisse choisit de souligner la devanture triangulaire singulaire des Portes St-François, pour en faire le point de départ d’une étoile tridimensionnelle. Du triangle dans l’espace naît alors une forme géométrique en lien avec la forme complexe de la toiture. Ainsi l’oeuvre souligne le bâtiment, le révèle, tout en le faisant rayonner avec de simples lignes dans le noir du ciel, de manière minimaliste, mais en l’obligeant à sortir de sa volumétrie usuelle.

 

Si les Portes St-François reflétaient la théorie de Robert Venturi dans Learning from Las Vegas, en décembre, la nuit, le bâtiment changerait de discours : « I’m a Monument » deviendrait « I’m a Star ».

Parrainé par

2

Dancing Grass

Toit végétal des T.-L.

Yuree Hong & Siyoung Kim

Dancing Grass, à différentes hauteurs, tantôt debout, tantôt contre le vent, tout en se mélangeant pour former un terrain gazonné.

 

Cela ressemble à Lausanne où diverses personnes vivent en harmonie. Lorsque l’herbe rougeoyante se déplace avec le vent et des mouvements artificiels, elle imite un terrain d’herbe en danse.

 

Lors de ce Festival, la toiture végétalisée en pleine hibernation reprend vie et s’anime au grè du vent. Dancing Grass murmure ainsi : «Viens danser avec moi».

 

Oeuvre réalisée dans le cadre du programme européen de coopération transfrontalière «Naturopolis» qui prendra forme dès 2019 à l’occasion de deux manifestations cousines : Annecy Paysages et Lausanne Jardins, vise à sublimer les paysages naturels en milieu urbain.

Les différents projets artistiques conjoints seront visibles dès l’édition 2019 de Lausanne Jardins.

Parrainé par

En collaboration avec

3

WORDS

Place de l’Europe

Collectif Lausanne Lumières

Lumière et texte, mélange subtil d’art et de réflexion, Words est une œuvre qui invite subtilement le spectateur à une réflexion sur la perception des mots.

 

Cette œuvre propose un double message et le spectateur qui se laisse intriguer par la lumière est aussitôt plongé dans une analyse sur le sens d’une phrase.

 

Les lettres illuminées sont-elles une œuvre d’art ou un texte mis en lumière ?

 

Les pulsations de lumière deviennent ainsi sculpture et les mots portés par la mise en scène incitent à une nouvelle lecture.

Partenaire du Festival

4

Alcove

Arche du Grand Pont

Encor Studio

Cette installation sonore et lumineuse est un dialogue permanent entre l’isolement, l’émergence, la transformation d’un espace normal et le public qui interagit avec lui. Par le biais d’effets en miroir, les lignes d’actions intérieures et le rayonnement de l’œuvre dans son environnement sont brouillés. Le spectateur est invité à vivre une expérience en boucle évoluant dans des états d’isolement et d’émergence, en alternant sa propre présence entre l’installation et son environnement devenant une partie intégrante de son histoire. Comme l’environnement, le changement peut être perçu au fil du temps.

 

ENCOR est un studio fondé en 2015 par les artistes suisses Mirko Eremita, David Houncheringer, Valerio Spoletini et Manuel Hoberholzer.

 

Le travail du studio ENCOR se décrypte en strates. Il exploite les bases intrinsèques de l’art graphique, remaniant des formes primitives, fortes et symboliques, s’inspirant de l’architecture, des mathématiques et des vibrations du son.

Partenaire du Festival

5

street light orchestra

Terrasse Jean Monnet

Dan Acher pour Happy City Lab

Pour célébrer son premier siècle l’Orchestre de la Suisse Romande sort des salles de concert et part au contact direct du public.

 

Imaginez un orchestre symphonique face à vous…

 

Vous rêvez de pouvoir vous lever, vous approcher, vous balader entre les musiciens et aller

découvrir les sons de chaque instrument.

 

Oeuvre immersive, cette installation sonore et lumineuse retransmet des extraits de musique

classique. Chaque lampadaire diffuse une famille d’instruments et la met en lumière.

 

Les visiteurs se déplacent de lampadaire en lampadaire pour explorer les morceaux dans toutes leurs subtilités, faisant l’expérience physique de l’oeuvre.

 

Oeuvres enregistrées par l’OSR en collaboration avec la RTS sous la direction de Philippe Béran.

Parrainé par

6

les yeux de la nuit

Place de l’Europe

Filthy Luker

S’il demande un exercice de l’œil, l’art exige aussi celui du regard. Pour avoir de l’œil, voir juste, voir l’esthétisme, le regard doit se construire dans l’environnement qui l’entoure. Il, peut ainsi être silencieux, orienté, direct ou indirect, rêveur ou amusé.

 

Quand parle-t-on du regard et quand parle-t-on de la vue ? Voir ou ne pas voir, l’œil et le regard traduisent bien plus que l’expression d’un sens, ils aident à la captation du fait.

 

Filthy Luker et Pedro Estrellas forment un duo d’artistes urbains qui crée des installations spécifiques au site. Travaillant au niveau international, leur action a débuté dans un lieu emblématique de la culture urbaine : Bristol. Ils utilisent un matériau inattendu : des structures gonflables géantes, créant un effet spectaculaire qui rappelle les bandes dessinées.

Parrainé par

7

Coup  de coeur

Place Centrale

Les Allumeurs, Frank Pelletier

Il était une fois un cœur lumineux gonflable qui donnait le pouls de la ville et de ses amoureux…

 

Gigantesque, immanquable et palpitant, le Cœur invite le spectateur à venir ressentir et révéler son amour en lumière au cœur de la Ville et de la nuit.

 

Les Allumeurs sont un collectif d’artistes plasticiens qui transforment l’espace public pour créer des liens avec les passants en y installant des œuvres éphémères, poétiques et ludiques. Ils recherchent dans le monde sensible des rêves de l’enfance l’émotion dégagée par la poésie de la nuit.

Parrainé par

En collaboration avec

8

words

Portes St-François

Collectif Lausanne Lumières

Lumière et texte, mélange subtil d’art et de réflexion, Words est une œuvre qui invite subtilement le spectateur à une réflexion sur la perception des mots.

 

Cette œuvre propose un double message et le spectateur qui se laisse intriguer par la lumière est aussitôt plongé dans une analyse sur le sens d’une phrase.

 

Les lettres illuminées sont-elles une œuvre d’art ou un texte mis en lumière ?

 

Les pulsations de lumière deviennent ainsi sculpture et les mots portés par la mise en scène incitent à une nouvelle lecture.

Parrainé par

9

Comètes !

Place de la Louve

SiL

La balançoire est une œuvre originale qui transforme la place de la Louve en un terrain de jeux pour petits et grands.

 

Elle emploie la lumière comme moyen d’attraction et d’interaction en projetant des comètes dans le ciel étoilé. Un spectacle unique qui contribue à l’ambiance féerique des fêtes de fin d’année.

 

La balançoire lumineuse est un projet de mise en lumière de la division éclairage public des SiL et de l’Atelier Schlaepfer, artiste lumière lausannois.

 

Parrainé par

10

SFUMAto

Passage de l’Hôtel de Ville

Arthur Blanc & Alexander Wolhoff

L’œuvre artistique Sfumato plonge le spectateur dans une expérience intime.

 

Appelés par la présence lumineuse de l’installation, les passants empruntent le passage de l’Hôtel de Ville pour plonger dans un milieu chaleureux où leurs perceptions sont remises en question.

 

L’intensité du Prisme semble palpiter tandis que sa matérialité lui donne vie.

 

Si Sfumato se situe entre la mise en scène, l’architecture et la sculpture, ce n’est que pour mieux mettre en valeur un lieu historique trop souvent oublié par les Lausannois:

le trait d’union entre la place de la Louve et la place de l’Hôtel de Ville.

Parrainé par

11

WORDS

Bâtiment Globus

Collectif Lausanne Lumières

L’œuvre artistique Sfumato plonge le spectateur dans une expérience intime.

 

Appelés par la présence lumineuse de l’installation, les passants empruntent le passage de l’Hôtel de Ville pour plonger dans un milieu chaleureux où leurs perceptions sont remises en question.

 

L’intensité du Prisme semble palpiter tandis que sa matérialité lui donne vie.

 

Si Sfumato se situe entre la mise en scène, l’architecture et la sculpture, ce n’est que pour mieux mettre en valeur un lieu historique trop souvent oublié par les Lausannois:

le trait d’union entre la place de la Louve et la place de l’Hôtel de Ville.

12

lustre chrominéral

Rue Saint-François

Pitaya

Des concrétions minérales se sont cristallisées sur un enchevêtrement chaotique. Les cristaux iridescents éclairent la structure blanche d’une lumière polychromatique.

Suspendus au dessus de l’observateur ces objets délicats plongent l’environnement dans une atmosphère singulière.

 

De jour, la lumière du soleil filtrée par les chrominéraux colore l’environnement.

 

Pitaya est un studio de création fondé par David Lesort et Arnaud Giroud. Titulaires de formations techniques, respectivement en métallerie et en menuiserie, le duo s’est rencontré pendant leur apprentissage du design industriel. Ils délaissent rapidement le côté rigide de leur formation initiale pour une vision plus artistique, orientée autour de la lumière et du luminaire.

Parrainé par

13

DOUBLE JEU

Eglise Saint-Francois

Caroline Favre & Damien Guerra

Le projet propose de mettre en valeur les arcades sud de l’église Saint-François.

Cette dernière étant, avec la Cathédrale, la seule église médiévale conservée à Lausanne, l’installation joue avec cet héritage en utilisant une typologie d’éclairage d’une autre époque: le shed. Grâce à son dispositif à deux pans, il permet un double-jeu, selon le sens de cheminement.

 

Au-delà du contraste formel, l’installation cherche des liens avec son lieu d’implantation. Elle accentue la perspective de l’arcade à travers la répétition et l’alternance d’éléments de miroirs et de couleurs, suggérant tantôt l’introspection, tantôt l’usage des vitraux dans les églises.

L’éclairage indirect se réfléchit alors sur le passant révélant un lieu devenu banal mais ancré d’expression.

 

Installé pour la première fois lors de l’édition 2017 du Festival, cette œuvre est ensuite devenue pérenne à la demande de la Ville. Depuis plus d’une année, elle illumine les arcades sud de l’église Saint-François pour le bonheur des visiteurs du Festival et des Lausannois.

Parrainé par

14

Double Mètre

Place Benjamin Constant

Stéphane Durand & Patrick Laurino

Le mètre de menuisier est un objet pratique et modeste. Il prend ici, par sa taille monumentale,

un aspect fantastique et nous invite de façon ludique à nous mesurer à l’architecture de l’espace urbain.

 

Totem sacré ou balise de repérage, comme un éclair figé au sol par un geste magique, il nous

évoque des formes lumineuses à déplier à l’infini tout en nous rappelant de garder le sens de la

mesure.

 

Stéphane Durand est plasticien, peintre et décorateur pour le cinéma et le théâtre. Ses installations qu’il crée avec Patrick Laurino, constructeur de décors, s’inspirent d’objets du quotidien dont il s’amuse à détourner l’usage initial. Une collaboration artistique de 15 ans, où les deux concepteurs posent un regard souvent décalé sur les choses familières de notre quotidien, auxquelles ils apportent une nouvelle dimension.

Parrainé par

15

L’Envol

pont Bessières

Ralf Westerhof

Le dessin créé par Ralf Westerhof représente un oiseau blanc prenant son envol.

 

En tant que symbole, il peut être utilisé dans différents contextes, les symboles les plus courants étant la liberté et la paix.

 

L’emplacement spécifique des lignes dans l’espace donne un dessin cohérent et appréciable sous différents angles permettant à chaque visiteur d’apporter sa propre interprétation de l’Envol.

 

Ralf Westerhof est connu pour ses dessins en 3D qu’il crée en utilisant des fils de fer incurvés à la main. Il puise son art cinétique dans l’œuvre du peintre expressionniste autrichien Egon Schiele (1890-1918).

Parrainé par

En collaboration avec